LOUISE

Publié le par 5°B

guedelon.jpg

 

 

 

 

Il était une fois, au Moyen Age, en l’an mille, une fille de pauvres paysans qui se nommait Louise. Malheureusement, elle était laide, rousse, petite et vivait dans la peur au pays des trolls et des ogres ainsi que des créatures imaginaires. Louise portait toujours les vieux haillons que sa mère lui avait donnés. Elle était douce, serviable. son village souffrait de la famine


 Louise vivait avec ses parents dans une maison délabrée

 

dans la région de Guédelon. A chaque repas chacun se contentait

 

d’un vieux morceau de pain sec. Tous les matins, Louise se levait

 

tôt pour aider sa mère à laver le linge puis aidait son père à

 

cultiver les champs. Ensuite, Louise pouvait enfin déjeuner, se laver

 

et repartir aider ses parents. A la fin de la journée, elle était

 

épuisée, affamée et se couchait le ventre vide.

 

 

 

        Chaque jour, Louise effectuait ces travaux avec épuisement. De temps en temps , elle aidait le boulanger de la ville pour gagner un peu d’argent, et aidait les villageois aux travaux.

 

 

 

        Un jour qu’elle allait au marché de la ville, elle vendit toute ses

 

marchandises. Sur le chemin du retour, elle croisa un brigand

 

et celui-ci lui dit :

 

« La bourse ou la vie petite ! cria le bandit.

 

- Qu’est que vous me voulez ?

 

- Je te l’ai déjà dit, la bourse ou la vie ! »

 

 

 

        Louise s’enfuit dans la forêt avec la bourse à la main tendis que le bandit la coursait. Louise trébucha et tomba dans un buisson.

 

En tombant, elle perdit sa bourse et un peu plus tard le bandit

 

arriva et trouva la bourse par terre, la prit et s’en alla.

 

 

 

        Louise, qui était restée cachée dans le buisson se leva et s’aperçut que sa bourse avait disparu. Elle se douta que c’était le bandit qui l’avait pris. Déçue, elle reprit la route de chez elle mais elle s’aperçut qu’elle s’était perdue dans les bois. Elle passa la nuit à la belle étoile.

 

 

 

        Le lendemain, Louise retrouva le chemin de son village

 

et marcha toute la journée. Le soir, quand elle arriva chez elle

 

ses parents l’attendaient avec inquiétude et mécontentement.

 

Après s’être fait gronder par ses parents, Louise se fit battre par

 

son père à coups de fouet et quand elle annonça qu’elle avait perdu

 

sa bourse elle fut punie et alla se coucher.

 

 

 

        Toute la nuit, Louise réfléchit et au bout d’un moment, elle s’endormit. Le lendemain matin, Louise effectua son travail avec précision et le soir, elle annonça à ses parents qu’elle voulait partir chercher de l’aide et de l’argent. Elle fit son balluchon et alla se coucher. Le jour suivant, elle dit au revoir à ses parents et à tout le village et partit à l’aventure…

 

 

 

 

 

2      Louise partit donc de chez sa famille pour trouver de l’argent. Cela allait être très dur mais elle devait y arriver car, sinon toute sa famille allait finir sa vie dans une vieille maison  délabrée. Elle s’ inquiétait beaucoup pour ses parents. Elle marcha pendant trois jours, seule, triste d’être loin de chez elle.

 

        Une belle  nuit elle arriva près d’un château pour y dormir. Quelqu’un lui ouvrit. L’ homme était grand, beau, robuste, gracieux, l'homme idéal! Comme il pleuvait celui –ci, nommé Hugues la fit entrer. Elle était  joyeuse qu’ il l’invite alors elle accepta .

 

        Le château était grand beau et surtout très mystérieux.

 

                     Le lendemain matin ils se parlèrent et eurent un coup de foudre l’un pour l’autre .Hugues croyait que Louise était une princesse mais cela  était faux et il ne  le savait pas.

 

               Louise pensait fort à sa famille ayant peur qu’ elle soit décédée . Quand un matin Louise ne revint pas. Il alla la chercher et il la vit près d’ un étang. Cet étang n’avait pas l’air vrai . Il avait une odeur de bonbon et on pouvait lui confier ses secrets . Mais quand on lui parlait mal il engloutissait la personne et la transformait.

 

               Louise était là. Hugues arriva vers elle quand soudain elle se retourna et à la place il vit une sorcière. Elle le transforma en crapaud. Attiré par l’eau il  plongea dans l’étang et arriva dans un château. Là il vit la princesse en brebis, elle aussi avait été transformée) . Malgré leurs formes animales, ils réussirent à se parler et décidèrent d'aller consulter une fée.

 

        Hugues et Louise partirent ensemble chez la fée. Là bas celle-ci accepta de les transformer. Hugues redevint comme avant ,et, Louise devint une princesse, grande aux yeux bleus, elle portait non pas des haillons, mais une belle robe de soie. Elle n' était plus pieds nus mais portait des escarpins. Hugues et Louise, heureux, partirent ensemble. Ils continuèrent leur chemin et passèrent dans le pays des trolls…

 

 

 

 

3      Louise et Hugues arrivèrent, après plusieurs jours de marche, dans un village. Ce village paraissait calme, trop calme. On entendait cependant des gémissements et des personnes appelant à l’aide. Ils virent un agroupement au loin et s’en approchèrent.

 

 

 

        Une femme laide se tenait sur le bûcher prête a être brûlée vivante. L’ horrible femme fut accusée, sans protester, des crimes de la nature ainsi que celui de la peste. Nos deux aventuriers, en écoutant les habitants comprirent que la peste s’était emparée de ce village.

 

 

 

        Ils ne voulaient pas rester longtemps dans ce village mais les villageois dévisagèrent soudain Louise. Une petite fille hurla en pointant du doigt Louise , elle cria ces mots :

 

Au secours une sorcière, c’est elle qui a propagé la peste au village !

 

 

 

        Hugues essaya par tous les moyens de calmer l’enfant terrorisée, mais n'y parvint pas. Les habitants de ce village attrapèrent Louise et la mirent avec l’autre sur le bûcher. Les villageois s’apprêtèrent à mettre le feu aux deux malheureuses. Hugues détacha les femmes avec l’aide du poignard de Louise qu’il avait gardé avec lui, avant que les bûches ne commence à brûler. Ils s’enfuirent dans la forêt tous les trois, loin du village.

 

 

 

        La jeune femme qui les accompagnait se présenta, elle se nommait Miranda et pratiquait la magie. Hugues et Louise ne s’en doutaient pas. Plus tard, le soir, ils partirent chercher de quoi se nourrir et Miranda leur fit une démonstration de sa magie blanche. Les deux compagnons de route regardèrent Miranda. Hugues était prêt à partir en courant mais Louise le retint.

 

 

 

        Miranda leur expliqua qu’au moment où elle avait essayé de lancer un sort pour annuler celui de la peste, les habitants l’avaient aperçue et l'avaient prise pour une sorcière. Ils l’avaient ensuite mise sur le bûcher pour la brûler.

 

 

 

        Après avoir entendu son récit, Louise demanda à la pauvre magicienne de refaire un essai pour guérir le village de la peste. Elle accepta cependant elle annonça alors à ses nouveaux amis :

 

Ils nous faut des plantes et des animaux que nous pourrons trouver dans cette forêt !

 

 

 

        Alors, les trois compagnons commencèrent à rechercher dans la forêt les choses nécessaires. Lorsque tout fut en place la magicienne lança son sort, elle pensait avoir réussi. Le lendemain, Hugues et la magicienne entendirent les hurlements de joie des habitants du village. Miranda partit et Hugues réveilla Louise. Elle questionna Hugues qui lui annonça le départ de Miranda.

 

 

 

        Ils passèrent au village avant de repartir, les villageois étaient heureux et hurlèrent :

 

Miracle ! La peste est passée, les malades vont mieux ! 

 

Hugues et Louise partirent ensuite pour de nouvelles aventures.

 

 

 

 

 

4      En sortant du pays des trolls, les deux amis durent passer un système de garde étrange. Le gardien était un centaure et à côté de lui deux soldats en armure épaisse chacun avec une épée à deux mains dans un grand fourreau. Aucun des deux n’avait de casque et le centaure lui n’était pas comme ceux que la mère de Louise décrivait dans ses contes. Lui avait un poignard, un fléau et un casque en forme de tête de dragon.

 

 

 

        Quand ils eurent passé la frontière Ils entrèrent dans une forêt où tout semblait calme En chemin ils rencontrèrent un agréable seigneur nommé Jules. Il était grand et robuste mais toujours avec le sourire. Il avait une petite fiole accroché à sa ceinture. Celle-ci semblait contenir un liquide verdâtre.

 

 

 

- Bonjour les amis, que faites vous dans cette forêt, tout seuls, sans garde du corps ? Ne connaissez vous pas la rumeur concernant cette forêt ?

 

        Louise qui était épuisée par le passage dans le pays des trolls essaya de lui répondre sur ton assez correct :

 

Non nous ne la connaissons pas mais vous allez nous la raconter je pense…

 

Oh là ! Vous venez de passer dans le pays des trolls vous !

 

Oui mais comment le savez vous ?

 

J’y suis moi-même passé et je sais maintenant qu’une personne qui en sort est complètement épuisée par le passage dans celui-ci.

 

…Et cette légende ? Demanda Hugues.

 

Je vais vous la raconter. On dit, depuis maintenant cent ans, qu’une fée maléfique vivait là auparavant. Un jour qu’un dragon venait de passer la frontière, la fée, qui était raciste, le vit et lui barra la route. Le dragon qui était de très bonne humeur s’arrêta pour lui dire bonjour mais alors qu’il allait prendre la parole la fée le changea en poisson et le laissa mourir sur la terre. A la suite de cet événement, la fée jeta un sort sur la frontière et depuis tout homme et toute créature qui passait cette frontière étaient atteint par une fatigue à en mourir.

 

- Et… Qu’est-il arrivé à la fée ?

 

- Elle rôde toujours dans les environs. Pour la fatigue, j’ai ce qu’il faut.

 

Alors, il détacha la petite fiole accroché a sa ceinture et la leur donna.

 

- Merci bien dit Hugues.

 

- Encore deux dernières évitez de vous diriger vers la grotte. On dit qu’une louve aurait été capturée par la fée maléfique. Elle serait enfermée dans un filet en or. Beaucoup ont essayé de le soulever mais personne n’a jamais réussi. Deuxièmement, ne prenez qu’une seule goutte de la potion.

 

- D’accord et merci beaucoup. Répondit Louise.

 

             Sur ces mots, ils se séparèrent et continuèrent leur chemin.  Louise et Hugues s’arrêtèrent pour prendre la potion. Ils croisèrent un dragon (qui s’était sans doute échappé du Pays mystérieux), un chien pourchassé par ses maîtres et même un enfant qui se promenait tout seul. Sans même une dague.

 

 

 

             Après une heure de parcours, ils arrivèrent à une barrière bloquant la route. Dessus était marquée : « Ceux qui s’aventurent ici malgré cette barrière se feront absorbée par une folie pure comme on ne peut l’imaginer. »

 

 

 

             Louise et Hugues qui n’avaient toujours pas utilisé de potion, prirent chacun un gobelet qu’ils avaient emmené et partagèrent la potion en deux. Au moment où il allait la boire, Hugues jeta la potion par terre et n’en but qu’une seule goutte comme le leur avait dit le seigneur. Ils franchirent la barrière et avancèrent sur le chemin qui semblait sans fin.

 

 

 

             Au bout du chemin ils découvrirent un trou. Dedans était enfermée une louve. Ce trou était refermé par un filet d’or. Louise en, voyant ça, fut saisie d’une si grande pitié qu’elle souleva le filet d’une main et de l’autre elle aida la louve à sortir.

 

 

 

             Soudain, elle se changea en fée mais la métamorphose fut interrompue par une fée maléfique qui envoya un sort sur Hugues puis essaya d’envoyer le même à Louise mais celle-ci était protégée par la potion donc le sort se retourna contre la fée qui mourut.

 

 

 

             La bonne fée exauça les souhaits de Louise. A cause du sort qui avait été jeté par la fée maléfique, Hugues était devenu fou. Louise vécut en sécurité dans un château avec sa famille et celle de son mari.


 

5°B Maëlys, Nina, Laure, Marielle, Louis, François.

 

 

Publié dans MOYEN AGE

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article